Le développement de l’intelligence artificielle touche aujourd’hui une bonne quantité des domaines dans l’industrie. Qu’en est-il dans celle de la création de site ?

Imaginez-vous graphiste, il y a encore un peu de plus d’une trentaine d’années : composer un magazine, des livres, des affiches ou encore du papier à en-tête, demandais un travail physique. Couper, coller le papier, utiliser une presse, penché sur une table lumineuse, développer vos films 35mm dans une chambre noire… Autant de tâches qui sont aujourd’hui reléguées à nos logiciels favoris.

En 1984, Apple et son Macintosh change la donne à tout jamais. Avec des logiciels de mise en page tels que Aldus PageMaker et ses successeurs ont permis aux graphistes de faire des changements en un clic. Le graphiste est devenu « infographiste« . Le travail manuel est depuis cette époque là, assisté par ordinateur.

L’arrivée d’Internet a contribué à la révolution que nous connaissons aujourd’hui : une connectivité sans limites et l’accès à des ressources graphiques incroyables comme jamais auparavant.

Aujourd’hui, nous sommes à la veille d’une autre révolution, l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique annonçant un renouveau dans le domaine du graphisme et du design d’interface.

« Des sites web qui se fabriquent eux-mêmes »

La promesse annoncée par les concepteurs d’outil de création site web avec l’aide d’une intelligence artificielle est simple : choisissez votre secteur d’activité, vos images, votre champ lexical ou encore votre zone géographique. Et bim ! Comme par magie algorithmiques, les pages de votre site web seront magnifiquement conçues !

Cependant, malgré tout le bruit généré par le design pilote par l’IA, la réalité d’aujourd’hui reste toute autre. Évidemment cette vision ultra simple est encore aujourd’hui trop idéalisée, mais une chose est sûre, les produits et logiciels disponibles sur la marché posent les premiers pixels de cette révolution à venir.

Wix ADI

La désormais célèbre start-up connue pour sa facilité à créer un site lance sur la marché dès 2016, un éditeur centré sur l’intelligence artificielle. Appelé sobrement Wix ADI, la promesse du système est claire : « apprendre à vous connaître et utiliser ces connaissances pour créer le site parfait pour vous ».

Concrètement, cela fonctionne grâce à l’impressionnant catalogue d’images, de texte, de style, de formulaires, qui une fois mixées, peuvent donner naissance à de milliards de combinaisons possibles. L’algorithme de Wix ADI vous génère ensuite des résultats que vous pouvez ensuite modifier à votre guise.

Pour faire simple, l’intelligence artificielle ici intervient pour vous faire gagner un énorme temps sur la conception de l’interface.

L’idée de la marque derrière ce process : casser les codes en rendant la création de site web accessible à toutes et à tous.

La mort de notre métier de web designer ? Pas sûr, mais c’est un autre débat…

Après plus de 10 ans d’existence et plus de 120 million d’utilisateurs, Wix s’impose encore une fois sur le marché. Wix ADI est en constant développement et offre des résultats prometteurs. Il est clair que la compagnie mettra à profit son expérience dans le développement d’outil d’aide à la création de sites dans le développement de son intelligence artificielle.

« Ici Molly »

Axé sur le même domaine, l’éditeur en ligne The Grid promet de confier le design de votre site à une IA nommée Molly: « Elle est bizarre, mais ne vous fantasmera jamais, ne chargera jamais plus, ne manquera jamais une deadline, ne se pliera jamais à vos demandes pour un logo plus grand…  »

L’une des premières entrées sur le marché du design web d’intelligence artificielle, The Grid a fait la promotion des «sites d’IA qui se dessinent» depuis le lancement d’une campagne de crowdfunding en 2014.

The Grid a demandé à ses «membres fondateurs» 96 $, mais a pris des années pour livrer un produit, et les critiques ont été mitigées lors de sa sortie. Le produit n’est pas satisfaisant… Molly pourrait être une percée de l’IA, mais pour l’instant, son rôle consiste principalement à générer des palettes de couleurs et des photos.

Au final, le logiciel  ressemble beaucoup aux systèmes de gestion de contenu WordPress, Squarespace, Weebly et Wix qui ont enlevé la majeure partie du code du design web il y a longtemps.

Le mot de la fin

Nous ne sommes pas encore à l’ère de la totale conception par une IA, mais il y a fort a parier que nous nous en approchons à grand pas.

Les outils de création assistés par IA permettent de laisser place à la réflexion : quelle sera la place de l’humain dans le travail de design, de réflexion et de conseil client ?

À nous, concepteurs des interfaces du futur, d’y trouver une réponse. D’ailleurs, qu’en pensez-vous ?